Skip to content

Increase font size Decrease font size Default font size

 

alt 

HA! COMME LA NEIGE A NEIGÉ

Ha! comme la neige a neigé. Mon être a encore pris quelques livres. Le printemps passé m'a semblé trop court et jeune. L'été, lui, très long et pluvieux. La terre malade me donne des maux. Les mots me manquent pour expliquer mes inquiétudes. Mais c'est du passé...

Je vais faire mon prédicateur. Sous l'astre solaire fonderont les ours polaires. Sous les canicules Gertrude sucera ses popsicles. Saouls les Jean ivres compteront leurs sous et vendront leurs corps morts pour se désaltérer. Seules les personnes handicapées sauront se relever de cet été qui n’eut été qu'un été normal. Pourquoi se faire nomade avec des étés normaux!

Les êtres humains sont faits forts. Au centre de l'Antarctique, entre les monts Fuji et Argus, les satellites ont affiché en août 2010 rien moins que 93,2 degrés Celsius sous la barre du zéro. Les humains et les animaux, normalement, sont capables de s'acclimater à l'environnement où ils ont grandi, aux conditions qu'ils aient de l'eau, de la nourriture et un gîte qui tient compte de leur environnement. Le texte en italique a été pris ici.

alt
L'endroit le plus froid sur la planète

Nous espérons tous un été beau, long et chaud, pour 2014. Je vous souhaite un printemps agréable. Attention de ne pas rouler sur les crottes de chien et de ne pas vous enfarger dans un des nombreux nids-de-poule. Profitez de votre journée. Ne vous fiez pas aux métrologues. Il y a des gens qui aimeraient le climat du Canada. En septembre 1922, il y a eu une température de 57,8°C à El Azizia en Libye. Donc, si vous voyez un nuage au-dessus de votre tête, au mois de juillet, ne perdez pas la tête. Gardez le sourire et un parapluie, on ne sait jamais. La donnée de la Libye vient de http://www.topito.com/top-records-chaleur-monde.

Marc Pilon

 

cloture

FÉLICITATIONS À NOS MÉDAILLÉS PARALYMPIQUES!

Le Canada n’a pas atteint les sommets connus en 2010 à Vancouver où le pays remportait alors 19 médailles dont 10 d’or. Équipe Canada a terminé les Jeux paralympiques d'hiver de Sotchi 2014 au troisième rang du classement des pays dans le décompte des médailles d'or, atteignant son objectif de performance pour ces Jeux. Les athlètes canadiens ont gagné sept médailles d'or, deux d'argent et sept de bronze à Sotchi.

alt

Brian McKeever (guide Eric Carleton – sprint 1 km et guide Graham Nishikawa – 20 km classique)

alt sprint 1 km masculin DV; alt 20 km classique DV; alt 10 km DV (2 guides)

Après avoir gagné l’or lors du 20 km classique DV, le fondeur canadien Brian McKeever a mis la main sur une deuxième médaille d'or en remportant le sprint de 1 km chez les malvoyants. L’Albertain de 34 ans a franchi la distance en 3 min 59 s 6/10 pour devancer, malgré une chute en début de parcours, le Suédois Zebastian Modin par 1,8 seconde et le Russe Oleg Pomonarev de 5,4 secondes. Après environ 200 mètres, le Russe Vladimir Udaltcov a posé un ski sur l'un des bâtons de l'Albertain, qui s'est retrouvé au sol. Dans une course aussi courte, cela semblait enlever au Canadien toute chance de succès. Mais McKeever et son guide, Graham Nishikawa, ont redoublé d'effort pour rattraper Udaltcov. Ils ont ensuite dépassé Ponomarev et Modin dans la dernière portion du parcours. L’athlète a également décroché l’or dans la dernière épreuve d’hiver. Premier athlète de l’histoire à faire partie des équipes paralympique et olympique de Jeux d’hiver en 2010, il a aussi été le premier athlète canadien ayant un handicap à skier lors d’une épreuve internationale pour athlètes valides en 2007 et a été élu par ses coéquipiers pour être le porte-drapeau du Canada lors de la cérémonie de clôture des Jeux paralympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City.

Mark Arendz

alt biathlon debout 7,5 km et BRONZE biathlon debout 12,5 km

Mark Arendz se présente aux Jeux paralympiques de Sotchi 2014 en tant que champion en titre de la Coupe du monde de biathlon et champion du monde de 7,5 km de vitesse de biathlon. En 2012-13, Arendz a remporté son premier Globe de cristal en carrière de la Coupe du monde de biathlon du CIP. Arendz a perdu le bras gauche au-dessus du coude dans un accident de ferme à sept ans. Après son accident, il a travaillé pour l’organisation des Amputés de guerre comme conseiller junior. Il a utilisé ses expériences pour enseigner aux autres la sécurité à propos de la ferme. Il a commencé sa carrière compétitive avec une prothèse de ski dans des épreuves sans handicap et a été inspiré pour faire du biathlon après avoir vu les Jeux Olympiques d’hiver de 2002.

Josh Dueck

alt ski para-alpin super combiné assis et alt ski para-alpin descente assis

Ancien entraîneur de ski acrobatique qui a découvert le ski au cours d’une sortie scolaire en 11e année, Dueck s’est fracturé le dos en 2004 quand il a raté un saut de démonstration. Dueck a poursuivi sa passion pour le ski comme skieur assis et a gagné de nombreuses médailles depuis 2009. Aux Jeux paralympiques de Vancouver en 2010, il a été médaillé d’argent en slalom et a terminé cinquième en descente et 13e en super-G. Sotchi représente sa deuxième participation paralympique.

En février 2012, Dueck a acquis une réputation internationale quand il s’est retrouvé la tête en bas et est devenu le premier skieur assis à exécuter un saut périlleux arrière sur la neige – ce qui lui a valu une réputation mondiale et une présence à l’émission The Ellen DeGeneres Show. Il est aussi le vice-président de la Live It! Love It! Foundation qui offre des occasions d’aventures adaptées extérieures aux gens ayant un handicap.

Kimberly Joines

alt ski para-alpin slalom féminin assis

En ski alpin chez les dames, l'Albertaine Kimberly Joines aurait gagné l'argent au slalom en position assise. Toutefois, la skieuse allemande, Anna Schaffelhuber, avait été disqualifiée pour ne pas avoir gardé ses pôles fixes et stationnaires au départ. Elle a fait appel de cette décision et a obtenu gain de cause. Cette décision lui permettant de repartir avec l’or et reléguant Joines en troisième place. Une des meilleures skieuses assises au monde, Joines a subi une blessure à la moelle épinière dans un accident de parc tout-terrain et est revenue à la compétition en 2011-12 après s’être rétablie d’une blessure grave qui l’a empêchée de participer aux Jeux paralympiques de Vancouver en 2010.

Mac Marcoux (guide Robin Femy)

alt ski para-alpin super-G DV; alt ski para-alpin descente DV et alt ski para-alpin slalom géant DV

Mac Marcoux a explosé sur la scène de la Coupe du monde du CIP en 2013 quand, à seulement 15 ans, il a décroché trois podiums dans des Coupes du monde, ainsi qu’une médaille d’argent en slalom géant aux championnats du monde à La Molina, en Espagne, et est devenu champion national en slalom et en slalom géant. Marcoux participe à la catégorie de déficience visuelle en tant qu’un des plus jeunes concurrents dans le circuit de la Coupe du monde du CIP. Habituellement guidé par son frère Billy Joe Marcoux, Mac a pu compter sur un nouveau guide pour les Paralympiques 2014, Robin Femy. Mac Marcoux est le plus jeune paralympien à joindre Équipe Canada et le plus jeune médaillé.

Caleb Brousseau

alt ski para-alpin super-G assis

À sa première expérience paralympique, Caleb Brousseau décroche le bronze pour le Canada derrière les japonais Akira Kano et Taiki Morii. Depuis qu’il s’est joint à l’équipe canadienne de ski para-alpin en 2011-12, Brousseau s’est classé cinq fois parmi les 10 premiers dans des Coupes du monde et les championnats du monde. Le skieur assis est considéré une des futures vedettes de l’équipe de ski assis.

Brousseau s’est blessé dans un accident de snowboard en 2007 et a rapidement fait la transition vers le ski assis. Il a 11 frères et sœurs et est instructeur de kayak en eau vive pendant l’été. Sa passion pour la vitesse et prendre des risques le conduit aussi sur l’eau où il a déjà franchi une chute de 35 pieds dans son kayak.

Chris Klebl

alt 10 km ski assis

Chris Klebl, de Canmore, en Alberta, a secoué le monde pour gagner le 10 km masculin en ski assis remportant sa première médaille paralympique. Klebl est né à Dusseldorf, en Allemagne, en tant que citoyen américain et il a grandi en Autriche. Il est retourné aux É.-U. en 1987 et a compétitionné pour ce pays aux Jeux paralympiques de 2006 et 2010. En 2005, il a subi une blessure au dos qui l’a laissé paralysé sous la taille dans un accident de snowboard au Colorado. En six ans avec l’équipe des É.-U., il a obtenu plus d’une douzaine de médailles dans des Coupes du monde ainsi que 11 titres nationaux, mais savoure l’or pour le Canada en 2014.

Chris Williamson (guide Nick Brush)

alt ski para-alpin slalom DV

Dans le slalom masculin, Chris Williamson (Toronto, Ont.), guidé par Nick Brush (Invermere, C.-B.), a été le Canadien le mieux classé, gagnant la médaille de bronze dans la catégorie masculine de déficience visuelle en 1 min 48,61 sec. Il s’agit de sa quatrième médaille paralympique en carrière.

Équipe Canada – Curling en fauteuil roulant

alt

Après avoir écrasé la Slovaquie décisivement 16-0, le Canada a perdu contre l’équipe de dernière place, la Finlande, 12-1. Le Canada a ensuite gagné contre la Chine en demi-finale pour rencontrer la Russie en finale où l’équipe Canada a triomphé 8-3 et remporté l’or.

Équipe Canada – Hockey sur luge

alt

Après un départ en lion, l’équipe de hockey sur luge du Canada s’est inclinée contre les États-Unis 3-0 en demi-finale. La détermination est restée intacte et ils ont vaincu la Norvège 3-0 pour décrocher la médaille de bronze.

*Cet article est une collaboration d’Annie BélangerSources : http://ici.radio-canada.ca/sports/PlusSports/2014/03/12/001-paralympiques-mckeever-ormedaille.shtml, http://paralympique.ca/fr/medailles, http://www.sochi2014.com/en/paralympic/team-canada-athletes, http://www.cbc.ca/m/touch/sports/sports-paralympics/story/1.2570825, http://www.cbc.ca/, http://fr.ria.ru/sotchi2014/20140129/200337152.html, http://www.newswire.ca/fr/story/1322991/communique-de-photos-et-ce-que-le-canada-a-fait-dimanche-aux-jeux-paralympiques-de-sotchi-2014 et http://paralympic.ca/fr/chris-klebl

 

Nouvelles perspectives, vie nouvelle

Présenté par Pfizer Canada et coordonné par CPC, ce programme de formation s’adresse aux professionnels de la santé, aux étudiants, aux groupes communautaires et en général à tous ceux qui sont en position d’influencer les personnes ayant un handicap. La formation porte sur les bienfaits du sport et sur les façons de susciter l’engagement de leurs clients. Depuis le lancement du programme en 2005, le CPC a offert des séminaires Nouvelles perspectives, vies nouvelles à plus de 3 000 professionnels de la santé au Canada.

Partout au Canada, les coordonnateurs présentent des ateliers dans des centres de santé, des collèges, des centres communautaires et des centres sportifs. Les ateliers comportent très souvent une présentation par un athlète paralympique ou un athlète de la collectivité ayant un handicap physique sur l’importance du rôle joué par le sport dans sa vie. Les participants aux ateliers ont également l’occasion d’essayer l’équipement adapté utilisé dans le parasport et de découvrir les ressources qui aident les personnes ayant un handicap physique à en savoir plus sur le sport ainsi que les endroits où ils peuvent s’y adonner. Ce séminaire de développement professionnel s’adresse à des influenceurs clés et des fournisseurs de service de première ligne afin de les aider à prendre conscience du potentiel de tous les Canadiens ayant un handicap. Le programme Nouvelles perspectives, vie nouvelle est offert dans chaque province et territoire. Pour organiser un atelier Nouvelles perspectives, vie nouvelle dans votre centre de soins de santé ou votre communauté, veuillez communiquer avec le coordonnateur du programme de votre région en suivant ce lien.

Rappelons qu’à peine 3 % des Canadiens qui ont un handicap s’adonnent à des activités sportives (sondage Statistiques Canada sur la participation et l’activité physique, 2001).

Source : http://paralympic.ca/fr/nouvelles-perspectives-vie-nouvelle

*Cet article est une collaboration d'Annie Bélanger

 

L’HÉRITAGE DES JEUX PARALYMPIQUES

Philip Craven, président du Comité international paralympique (CIP), affirme : « L’essentiel c'est le changement d'attitude de la société russe envers les personnes ayant une déficience physique. Il est également important d'impliquer davantage les handicapés dans la vie publique, dans le monde du travail et du sport. Les exploits sportifs des athlètes paralympiques peuvent y contribuer. »

Source : http://larussiedaujourdhui.fr/sport/2013/12/02/les_jeux_paralympiques_de_sotchi_doivent_devenir_les_meilleurs_de_lhist_26865.html

Que restera-t-il du site olympique situé au bord de la mer?

Les nouvelles infrastructures de Sotchi ont été bâties en prenant en considération les besoins des personnes handicapées. Les organisateurs ont dessiné une carte de l’accessibilité. Des volontaires ont visité des centaines de lieux autour de Sotchi et noté ceux qui sont accessibles aux personnes handicapées sur la carte. La population locale peut aussi l’enrichir pour construire une carte complète des endroits accessibles en Russie. On peut voir cette carte ici www.kartadostupnosti.ru.

Source : http://sport.ca.msn.com/jeux-olympiques-d-hiver/plus/les-jeux-paralympiques-dhiver-2014-2

*Cet article est une collaboration de Sylvie Godbout et Annie Bélanger

 

Programme de bourses d'études et stages d'été Loto Québec pour étudiants handicapés

Le programme s'adresse aux étudiants de niveau collégial et universitaire ayant des limitations fonctionnelles significatives et persistantes. Loto-Québec et ses filiales offrent une possibilité de 12 stages d'été rémunérés associés à 12 bourses d'études. Le programme permet aux étudiants d'acquérir une expérience de travail dans un domaine lié à leurs intérêts en travaillant 12 semaines dans un milieu stimulant; de bénéficier d'une bourse d'études.

Volet 1 – Stages d'été

Les candidats doivent :

•être atteints d'une limitation fonctionnelle significative et persistante reconnue par un médecin;
•être légalement autorisés à travailler au Canada;
•être reconnus, par une institution scolaire, comme étant un étudiant à temps plein pour les sessions précédente et subséquente au stage*, dans un programme d'études collégiales ou universitaires, reconnu et connexe aux activités de Loto-Québec;
•avoir rempli leur dossier de candidature sur le site Carrières de Loto-Québec durant la période d'ouverture du concours en soumettant toutes les pièces justificatives requises (voir plus bas).
* Loto-Québec se réserve le droit de considérer les candidats finissants également. Ceux-ci ne seront toutefois pas admissibles à la bourse.
 
Volet 2 – Bourses d'études

Le stagiaire doit :

•avoir complété son stage;
•poursuivre ses études à temps plein pour les sessions d'automne et d'hiver subséquentes au stage.
 
 

Documents à joindre lorsque vous soumettez votre candidature :

Une copie du relevé de notes officiel, un curriculum vitae et un certificat médical.

Si cet emploi vous intéresse, vous pouvez déposer votre candidature, au plus tard le 31 mars 2014, en visitant la section Carrières du site de Loto-Québec.

Sources : http://www.camo.qc.ca/actualites/communiques.php?eventID=959  et www.lotoquebec.com/carrieres

*Cet article est une collaboration d’Annie Bélanger

 

alt

Pour une deuxième année, le Comité d’adaptation de la main-d’œuvre (CAMO) pour personnes handicapées et L’Événement Carrières s’associent afin de présenter un grand salon de l’emploi inclusif. Rendez-vous ici pour télécharger l’aperçu des 160 exposants et celui des 2 000 postes offerts.

Les objectifs de cette collaboration? Permettre aux employeurs de rencontrer et tirer profit d’une main-d’œuvre qualifiée et diversifiée représentée par les personnes en situation de handicap; permettre aux personnes en situation de handicap de signaler leurs compétences en ayant accès à un grand nombre d’employeurs de choix ainsi qu’à une grande diversité de secteurs d’emploi et de postes, le tout en leur assurant un salon inclusif offrant les mesures d’accommodement pouvant leur être nécessaires.

En plus des nombreux autres employeurs qui seront sur place, L’Événement Carrières propose aux chercheurs d’emploi différents Pavillons thématiques :

alt

C’est un rendez-vous!

alt alt alt alt 

Mardi 15 avril 2014 de midi à 19 h

Mercredi 16 avril 2014 de 10 h à 18 h

Palais des congrès de Montréal (station de métro Place-d’Armes)

Inscrivez-vous dès maintenant au www.camo.qc.ca

(avant le 11 avril à 16 h pour les demandes de mesures d’accommodement)

Information : 514 522-3310

 

Source : Extraits des communiqués publiés sur www.camo.qc.ca.

*Cet article est une collaboration de Raymond Cyr et Claudia Beauregard

 

Votre vote compte, Faites-vous entendre!

alt

Voter à son domicile, c’est possible...

Votre santé ne vous permet pas de vous déplacer pour voter? Alors, nous nous déplacerons chez vous. L'aidant naturel domicilié à la même adresse que l'électeur admis à voter à son domicile peut exercer son droit de vote en même temps que cet électeur s'il en fait la demande au plus tard à la date mentionnée ci-dessous. Un seul aidant naturel peut se prévaloir de ce droit. Vous devez faire une demande écrite auprès de votre directeur du scrutin, au plus tard le 24 mars 2014.

Si vous ne pouvez vous déplacer...

Vous êtes incapable de vous déplacer et vous êtes hébergé dans une installation enregistrée auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux?

Le Directeur général des élections vous offre la possibilité de vous inscrire sur la liste électorale, d’y apporter des corrections et de voter sans vous déplacer. Il suffit d’en faire la demande par téléphone ou par écrit à votre directeur du scrutin.

Si vous avez besoin d’aide...

Le personnel du bureau de vote sera là pour vous aider, si vous avez des besoins particuliers.

Par exemple :

  • il sera possible d’obtenir de l’aide pour marquer votre bulletin de vote;
  • les personnes qui ne voient pas bien pourront quand même voter seules, avec les explications du scrutateur, grâce à un gabarit.

Un service d’interprétation

Afin de favoriser l’exercice du droit de vote des personnes sourdes, devenues sourdes, malentendantes et sourdes-aveugles, le Directeur général des élections défraiera les coûts reliés aux services d’interprétation visuelle et tactile pour faciliter l’inscription sur la liste électorale et le vote. Il est important de noter que ces services sont offerts selon les politiques et disponibilités des organismes qui disposent d’un service d’interprète. Les électeurs doivent vérifier ces informations à l’avance auprès de l’organisation qui dessert leur territoire.

L’accessibilité des lieux

Tous les bureaux des directeurs du scrutin, les bureaux de révision et les bureaux de vote par anticipation seront faciles d'accès pour les personnes qui ont du mal à se déplacer.

Le jour des élections, les bureaux de vote devraient être en principe faciles d'accès mais il est possible que certains endroits ne soient pas accessibles. C'est pourquoi les personnes qui ont des difficultés de mobilité devraient vérifier cette information à l'avance auprès de leur directeur du scrutin ou en communiquant avec notre Centre de renseignements.

Si vous n'êtes pas en mesure de voter par anticipation ou au bureau de votre directeur du scrutin et que votre endroit de vote le jour du scrutin n'est pas accessible aux personnes à mobilité réduite, communiquez avec votre directeur du scrutin. Il pourra vous délivrer une autorisation à voter dans un autre endroit accessible de la circonscription.

Vote par anticipation

Les 30 et 31 mars 2014, les bureaux de vote par anticipation seront ouverts de 9 h 30 à 20 h. Les bureaux sont aménagés pour les personnes à mobilité réduite. Pour connaître votre bureau de vote, cliquez ici.

 

Des ressources pour faire un choix éclairé

Le consortium composé de Radio-Canada et Télé-Québec a diffusé le débat des chefs 2014 hier. Si vous avez manqué cette discussion, vous pourrez poursuivre votre réflexion en syntonisant TVA pour une série de débats face à face entre les candidats le 27 mars.

Finalement, la Boussole électorale est de retour cette année. Cet outil interactif vous permet d’explorer le paysage politique et vous positionner par rapport aux grands thèmes de cette campagne.

Sources : http://www.electionsquebec.qc.ca/francais/electeurs.php, http://monvote.qc.ca/fr/edv_vote_5jours.asp et http://quebec.huffingtonpost.ca/2014/03/14/elections-2014-voici-le-deroulement-du-debat-des-chefs-sur-les-ondes-de-radio-canada-et-tele-quebec_n_4964751.html.

*Ce dossier est une collaboration d’Annie Bélanger et Henriette Germain

 

alt

http://www.semainedesvictimes.gc.ca/accueil-home.html

Du 7 au 11 avril prochain, l’équipe du Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) Agression Estrie offrira à la population générale des ateliers de sensibilisation sur la problématique des agressions à caractère sexuel, sur le phénomène de l’hypersexualisation et les agressions par intoxication involontaire.

Les agressions à caractère sexuel, comment y mettre fin?

Cet atelier est offert deux fois :

Lundi, 7 avril, dès 19 h

Vendredi, 11 avril, dès 19 h

Hypersexualisation

Quand? Mardi, 8 avril, dès 19 h

Agressions sexuelles et intoxication involontaire

Quand? Jeudi, 10 avril, dès 19 h

Note :

Tous les ateliers se passeront à la salle au parc de Saint-Alphonse-de-Liguori située au 1625, rue du Vermont, à Sherbrooke. Le local est accessible aux personnes qui se déplacent en fauteuil roulant.

Pour réservation : 819 563-9999

*Cet article est une collaboration de Sylvie Godbout

 

LES DÉCOUVERTES DE NOS MEMBRES

monarqueSauvons les monarques!

Le 30 janvier, Le Devoir publiait cet article sur la disparition appréhendée des monarques.

En lisant les commentaires qui suivaient l'article, j'ai appris qu'il existe un programme de recherche sur ce magnifique papillon et qu'il est possible de se procurer au Biodôme une trousse d'élevage du monarque.

Tout près a lieu l’événement Papillons en liberté. J’ai eu l’immense joie de me rendre dans cette immense volière adaptée pour les personnes à mobilité réduite. C’est un rendez-vous jusqu’au 27 avril 2014.

Henriette Germain et Claudia Beauregard

Raphaël Duplessis

Le 5 mars, Denis Lévesque recevait à son émission Raphaël Duplessis et son père. Ce jeune homme de 15 ans est autiste de haut niveau, mais cela ne l’empêche pas de réaliser de grandes choses. Récipiendaire de nombreux méritas et autres prix, il souhaite participer au programme d’immersion anglaise de l’organisme AFS Interculture auquel il s’est inscrit. Son ultime but? Travailler pour Pixar!

Je vous invite à voir Ensemble changeons un destin et à faire un don.

Claudia Beauregard

filmConnaissez-vous l’histoire de Winter, un dauphin échoué sur une plage du golfe du Mexique, secouru, en 2005 par l’aquarium de Clearwater en Floride? La technologie utilisée pour fabriquer une prothèse de remplacement de sa queue a permis de découvrir des applications pour l’homme. L’élastomère silicone – utilisé pour fabriquer le manchon de Winter – est un matériau élastique, collant et très doux. Cette découverte a rendu les implants chirurgicaux, prothèses et orthèses plus confortables pour les humains et les animaux.

Alcon Entertainment a donné le feu vert à la production d’Histoire de dauphin 2! Harry Connick Jr., Morgan Freeman, Kris Kristofferson, Ashley Judd, Nathan Gamble et Cozi Zuehlsdorff y figureront encore. On y retrouvera bien sûr Winter, mais aussi Hope, un bébé dauphin sauvé en 2010 par ce même aquarium.

Dans l’attente d’Histoire de dauphin 2 prévue pour septembre, je vous recommande Histoire de dauphin disponible en DVD dès maintenant.

Sources : http://www.lapresse.ca/cinema/201207/23/49-2557-histoire-de-dauphin.php, http://fr.canoe.ca/divertissement/cinema/nouvelles/2013/07/29/21008591-bum.html et http://www.seewinter.com.

Claudia Beauregard

Le bonheur existe en tout!

Si le gène du bonheur existe, il a trouvé chez Alice Herz Sommer un terrain idéal pour s'épanouir. Au lendemain de la Journée internationale du bonheur, écoutez cette femme, survivante de l'holocauste, qui nous livre quelques-uns de ses secrets : un siècle de sagesse.

Henriette Germain

 

MERCI À TOUTES ET TOUS!

Sherbrooke, le 21 mars 2014

Chers ami(e)s,

Je remercie les membres de Handi-Capable pour m’avoir accueilli au sein de l’organisme. J’y évolue depuis mars 2012. Mon premier avantage est de pouvoir éditer numériquement mon livre Les feuilles mortes. Ce recueil de nouvelles est le résultat de plus de deux ans de composition (parfois intense). Publier et distribuer un livre est une expérience dans laquelle il faut prendre avantage de ce qui est possible. Handi-capable est actuellement un lieu d’appartenance unique puisque j’y réalise un défi personnel. Obtenir une adresse électronique sur le nuage numérique est un privilège dont je suis bien honoré.

Daniel E. Gendron
fabricant de signets
membre sympathisant

 

LE MOT DE LA FIN…

Chers lectrices et lecteurs,

En ce début de printemps, alors que je m’apprête à écrire un nouveau chapitre de ma vie, je me permets de revisiter mes années au sein de Handi-Capable. C’est en février 2010 qu'Henriette Germain m’enseigne les rudiments de la gestion du site Internet de l’organisme. Mes mandats? Transférer et réviser les textes et données du site original vers celui que vous appréciez aujourd’hui, en plus de réaliser la section Services accessibles aux personnes handicapées physiques. Ce dernier projet me demandera plusieurs mois, mais permettra la création d’un lieu de ressources plein de renseignements afin que vous soyez bien outillés.

En cours d’emploi, je me suis davantage impliquée dans Le Journal de Francis. Lorsqu’un non-voyant, membre du CA, exprime son incapacité à lire le journal sur Internet, le Conseil s’aperçoit que d’autres membres de l’organisme vivent la même situation. Je saisis l’occasion d’adapter le contenu ce qui permettra d’élargir l’auditoire de façon simple et efficace. Ainsi, l’Association des personnes handicapées visuelles de l'Estrie reçoit notre journal. Ma capacité à répondre à une demande a eu un vif succès et j’en suis très heureuse.

Mon implication toujours grandissante et prenante m’a permis de m’engager dans la diffusion d’autres activités par et pour les membres en créant des sections distinctes dans le site : Les cafés de Colette et Nos jardins communautaires. Cette initiative permet aux membres de suivre l’évolution de ces projets. J’ai consacré une grande partie de mon été 2012 à écrire des résumés illustrés des aventures des premiers jardiniers. Mon but était de rendre compte de ce projet d’entraide et de susciter l’intérêt et le partage de tous. De là naît l’idée de concevoir Les réalisations de nos membres.

Ma motivation à toujours accepter d’en faire plus réside dans le fait que je me sens utile malgré mes limitations physiques. Soucieuse du travail bien fait, en juin 2013, il m’a fallu me rendre à l’évidence : j’étais épuisée. Après les vacances d’été, j’étais encore fatiguée plus que de coutume et j’ai dû diminuer mes heures de travail. Connaissant l’importance du journal pour la direction et reconnaissant que mes études universitaires et mes expériences s’y collaient bien, j’ai priorisé ce projet qui me tenait aussi à cœur. À regret, j’ai dû laisser aller les autres projets sous ma responsabilité et me concentrer sur la production d’un journal de qualité. La fréquence de production du journal combinée aux nombreuses heures de recherche et de mise en page m’ont amplement tenue occupée. La fatigue ne me quittant pas et préoccupée par la qualité constante, j’accepte, en octobre, l’offre d’Annie Bélanger de collaborer au journal. Elle saisit rapidement le caractère du journal électronique de Handi-Capable. L’apparition de symptômes reliés à la maladie dégénérative et l’échec d’un traitement contre l’anémie diminuent mes capacités et le support d’Annie, initialement comme réviseure d’articles, s’étend alors à la recherche et l’édition de dossiers que je lui commande. Elle me propose même des textes et des thèmes innovateurs et actuels, tels son dossier sur les J.O. Ces dossiers me donnent un répit tout en fournissant un fil conducteur au journal. Au cours des derniers mois, malgré son excellent travail de recherche, édition et révision au journal, la charge de travail reste trop lourde pour moi et les médecins ne me conseillent plus juste de me reposer, mais bien d’éliminer toute source de stress afin d’aider mon organisme affaibli.

Pour les mois à venir, d’autres défis m’attendent. Mon nouveau projet de vie consistera à veiller à me rétablir et ralentir le processus de la maladie, m’habituer à une nouvelle réalité où je devrai prendre soin de moi et évoluer dans un environnement qui correspond plus à mes besoins actuels.

Je suis fière du travail accompli durant ces quatre années d’implication et j’espère que ma contribution dans ces multiples projets a favorisé le développement de l’organisme unique qu’est Handi-Capable. Je vous remercie de votre intérêt pour le journal au fil des ans. Pour vous, j’étais à l’affût d’articles informatifs, utiles, actuels et quelquefois touchants.

Je remercie tous les collaborateurs ponctuels et réguliers qui ont, par leurs perspectives et expériences, mis leurs touches personnelles au journal pour en faire un produit dont j’ai été digne d’être la directrice.

Au plaisir de vous revoir dans des activités!

Claudia Beauregard

 

NOS MEILLEURS SOUHAITS D’ANNIVERSAIRE À…

altRéal Pouliot, né un 28 mars

 
Top