Skip to content

Increase font size Decrease font size Default font size

 

LE MOT DE FRANCIS

Un nouveau départ

Bonjour chers ami(e)s

Aujourd'hui, je vous annonce que je quitte mes fonctions au sein de Handi-Capable. Ne vous inquiétez pas, c'est loin d'être une retraite! Hi! hi! hi!

Je veux me concentrer davantage sur mes projets personnels : la publication et la promotion de mon prochain livre. Je compte également faire des vernissages de mes toiles.

Il y a maintenant deux ans que je vis à Drummondville. Hélas, je ne suis pas encore très, très impliqué dans ma communauté et je souhaite le faire!

Comprenez que je ne vous oublie pas. Cependant, de vieux projets qui n'avancent pas et de nouveaux se sont présentés. Désormais, il n'en tient qu'à moi de foncer pour les accomplir.

Merci à toutes et tous pour votre généreuse collaboration et votre support durant toutes ces merveilleuses années!!!
Francis Boulet, auteur-motivateur

Bonjour Francis,

J'ai apprécié travailler avec toi au journal pendant ces deux dernières années.

Je te souhaite bonne chance dans tes projets en cours et futurs! Puisque tu es toujours membre de Handi-Capable, je t'invite à nous communiquer tes réalisations. Ce serait plaisant que tu nous transmettes des photos de ton nouveau livre et de tes toiles. Écris-nous tes impressions sur tes expériences et je pourrai te créer des pages dans la section Les réalisations de nos membres.

À la prochaine!

Claudia Beauregard

 

CRITIQUE LITTÉRAIRE

Écrire des nouvelles est un art difficile. Tout doit être dit en quelques pages et la brièveté de l'écrit n'est pas synonyme de facilité d'écriture. Dès les premiers mots, il faut susciter l'intérêt du lecteur pour un personnage, une situation, une problématique, le convaincre d'aller au bout du récit et imaginer une fin qui ne le décevra pas. Dans les dix nouvelles qui composent Les feuilles mortes, l'auteur réussit presque toujours ce tour de force.

Plusieurs des nouvelles nous font pénétrer dans l'univers parfois déroutant de personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale. Zel2001 nous entraîne dans un cauchemar mettant en scène un savant fou. Dans Hors les murs, Réal, un jeune paranoïaque, préfère la compagnie de ses semblables à celle de citoyens « normaux » parmi lesquels il se sent bien seul. Psychose et La radio nous présentent deux jeunes femmes vivant des épisodes psychotiques. Dans La démission et Les feuilles mortes, Lucien et Clovis seront broyés par une succession d'événements sur lesquels ils n'ont aucune prise.

La pauvreté sert de toile de fond à d'autres nouvelles où l'auteur s'attarde à décrire les misères, les déceptions ou les espoirs d'André, du petit Robert, d'Alexis, de Sara ou des trois larrons. Tous ces personnages ne laissent pas le lecteur indifférent.

L'humour n'est pas absent de ces nouvelles qui abordent pourtant des thèmes difficiles. La fin inattendue du récit Le petit chien et les péripéties rocambolesques du conte Les trois larrons en sont de bons exemples.

Cet ouvrage se lit aisément. Les phrases sont courtes, le rythme est soutenu et l'intérêt du lecteur ne se dément pas jusqu'à la fin de la plupart des nouvelles. L'auteur a trouvé son plaisir à les écrire et nous le trouvons à les lire.

Henriette Germain

P.-S. Toutes ses nouvelles et bien plus de textes sont disponibles sur le site Internet de Handi-Capable à l'adresse http://www.handi-capable.net/ecriture/507-daniel-gendron.

 

LE 3 POUR TOI ET MOI

C'est avec plaisir que je recommence à rencontrer les membres de Handi-Capable. Le 3 pour toi et moi est une suite du 2 pour nous deux. Je rencontre un membre. Je lui pose quelques questions sur sa vision de Handi-Capable, des besoins des personnes handicapées et quelques questions personnelles.

L'invité peut, à tout moment, me dire : « Marc je te dis cela, mais j'aimerais que ça reste entre toi et moi! » Je respecte ce droit et personne n'est au courant des confidences.

Donc, le dimanche 24 novembre 2013, j'ai rencontré Maurice Richard. Claudia et moi avons décidé de choisir Maurice, car notre ami nantais, du village de Nantes, dans la région de Lac Mégantic, est venu s'établir à Sherbrooke au début d'octobre 2013.

C'est sous un mercure de moins 50 degrés Celsius, que je rencontre mon invité, Maurice Richard. Il est vêtu à la Popov, comme un russe, et il a demandé une poutine à la Poutine, chez Stratos, pour dîner. Je le taquine, car Maurice déteste le froid et moi je déteste mettre un manteau!

Si vous avez envie d'être témoin de notre conversation, venez prendre place à notre table en cliquant sur ce lien.

Marc Pilon

 

DOSSIER alt

À la fin de la Décennie des Nations Unies pour les personnes handicapées (1983-1992), l'Assemblée générale a désigné le 3 décembre comme Journée internationale des personnes handicapées (résolution 47/3). La Décennie a été une période consacrée à la sensibilisation et à la prise de mesures axées sur l'amélioration de la situation et l'égalisation des chances pour les personnes handicapées. Par la suite, l'Assemblée a lancé un appel aux États Membres pour qu'ils célèbrent chaque année avec éclat la Journée internationale, en vue de favoriser l'intégration des personnes handicapées dans la société.

jiph2013-2THÈME 2013

Le thème retenu cette année par l'Organisation des Nations Unies (ONU) est « Ensemble, réduisons les obstacles et ouvrons la porte à une société plus inclusive! » (traduction libre du thème anglais Break barriers, open doors : for an inclusive society for all).

Oui, c'est ensemble que nous parviendrons à réduire les obstacles à la participation sociale des personnes handicapées. Dans nos actions individuelles et collectives, ouvrons les portes qui permettront à tout un chacun d'apporter sa contribution à notre société, une société inclusive!

UNE JOURNÉE À CÉLÉBRER, MAIS POURQUOI?

Tous les êtres humains naissent libre et égaux en dignité et en droits. C'est ce que déclare le premier article de la Déclaration universelle des droits de l'Homme. Des mesures doivent donc être prises, partout dans le monde, afin de favoriser l'accès à l'emploi, à l'éducation, aux soins de santé et aux autres sphères de la vie en société pour les personnes handicapées. Plus encore, tous et toutes sont invités à agir contre les préjugés et la discrimination à leur égard.

C'est la société tout entière qui profite de la réduction des obstacles à la participation sociale des personnes handicapées. Ces dernières sont des citoyens et des citoyennes à part entière. Ensemble, réduisons les obstacles et ouvrons la porte à une société plus inclusive!

QUOI DE NEUF POUR CE 3 DÉCEMBRE?

L'ONU dévoile un important document indiquant des mesures précises à prendre pour atteindre les différents objectifs mondiaux en matière de participation sociale des personnes handicapées. Intitulé « La voie à suivre : un agenda inclusif du handicap à l'horizon 2015 et au-delà », ce document a été adopté le 23 septembre dernier, lors d'une réunion regroupant les États Membres de l'ONU, de même que des représentants de diverses institutions des Nations Unies, de la société civile, des organisations de personnes handicapées et du secteur privé.

DES CHIFFRES, AU QUÉBEC ET DANS LE MONDE

Au Québec

Selon l'Enquête québécoise sur les limitations d'activités, les maladies chroniques et le vieillissement 2010-2011 :
• l'incapacité touche environ 33 % des personnes de 15 ans et plus vivant en ménage privé ou en ménage collectif non institutionnel. Si on tient compte de la gravité de l'incapacité, 22,6 % des Québécois et des Québécoises ont une incapacité légère alors que 10,7 % ont une incapacité modérée ou grave;
• la population avec incapacité présente un portrait social et économique moins favorable que celle qui est sans incapacité;
• environ trois personnes ayant une incapacité sur dix se trouvent en situation de handicap du fait de leur participation sociale modérément ou même fortement perturbée;
• à partir de 50 ans, les incapacités liées à l'agilité et à la mobilité sont les plus courantes, tandis que chez les jeunes de 15 à 24 ans, c'est celle liée à l'apprentissage qui est la plus fréquente;
• bien que la majorité d'entre elles reçoivent de l'aide, presque 50 % des personnes ayant besoin d'aide pour leurs activités de la vie quotidienne ou domestique déclarent un besoin non comblé.

Dans le monde

L'Organisation mondiale de la santé estime qu'un milliard de personnes, soit environ 15 % de la population mondiale, ont au moins une incapacité. Près de 80 % de ces personnes vivent dans les pays en voie de développement.
Devant ce constat, 153 pays, dont le Canada, ont signé la Convention relative aux droits des personnes handicapées de l'ONU, convention qui vise à « promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l'homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées [...] ».

De plus, l'article 1er de la Déclaration universelle des droits de l'Homme prend une toute autre signification quand on sait que :
• plus de 500 millions de personnes handicapées dans le monde n'ont pas les moyens de se soigner;
• dans les pays en développement, 98 % des enfants handicapés ne vont pas à l'école;
• 80 % des personnes en situation de handicap vivent avec moins d'1 dollar par jour.

Être soigné, aller à l'école, travailler, aimer, s'exprimer : pour que ces droits fondamentaux soient les droits de tous, Handicap International agit dans une soixantaine de pays et milite auprès des pouvoirs politiques nationaux et internationaux.

Dans les pays où elle intervient, Handicap International soutient l'élaboration de lois nationales en faveur des personnes handicapées. Au niveau international, elle a participé au processus d'élaboration de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, adoptée par l'Assemblée générale des Nations-Unies, le 13 décembre 2006.

Après sa ratification par vingt pays, la Convention entre en vigueur le 3 mai 2008. Ceci oblige les États parties à intégrer dans leurs lois nationales des mesures antidiscriminatoires envers les personnes handicapées, comme celle de rendre les infrastructures et services accessibles. Et si des États ne respectent pas ces obligations, des particuliers ou groupes de particuliers pourront en référer à un comité de suivi.

Handicap International appuie également les associations de personnes handicapées des pays dans lesquels elle intervient. Son objectif : donner les moyens aux personnes handicapées de promouvoir et de défendre leurs droits (accès aux services de santé, à l'éducation, à l'emploi, aux sports, à la culture...).

Pour en savoir plus, voir ces sources : http://www.ophq.gouv.qc.ca/partenaires/journee-internationale-des-personnes-handicapees.html#c9024, http://www.un.org/french/disabilities/, http://dcalin.fr/internat/declaration_droits_personnes_handicapees.html  et http://handicap-international.ca/que-faisons-nous/droits-et-politiques-du-handicap#sthash.K5aVIGYl.dpuf.

*Ce dossier est une collaboration d'Annie Bélanger

 

CONNAISSEZ-VOUS alt?

Fondée en 1981, l'Année internationale des personnes handicapées, Disabled People's International est la première initiative mondiale trans-handicap ayant pour objectifs de convertir les discours sur la pleine et égale participation des personnes handicapées à l'action. Jusqu'à aujourd'hui, 30 ans après sa création, le DPI demeure le seul réseau global au monde trans-handicap.

Basée à Ottawa, au Canada, DPI a une présence dans plus de 130 pays à travers ses assemblées nationales membres (députés) rassemblant sept régions : Afrique, pays arabes, Asie-Pacifique, la Communauté des États indépendants, l'Europe, l'Amérique latine et l'Amérique du Nord et Caraïbes. Les députés sont axés sur le renforcement des capacités et l'autodétermination des personnes handicapées dans leurs pays. Plus de la moitié d'entre eux sont basés dans les pays en développement.

L'objectif du DPI est de parvenir à la pleine participation de toutes les personnes handicapées dans les sphères de la vie, grâce à la promotion et à la protection de leurs droits humains. L'accent est particulièrement mis sur les pays en développement qui constituent 80 % du milliard de personnes handicapées à travers le monde 20 % des personnes les plus pauvres et les plus défavorisées de la planète.

Source : http://www.dpi.org/fr/default

*Cet article est une collaboration d'Annie Bélanger

 

Produco.caUNE ENTREPRISE À L'ÉCHELLE HUMAINE!

Notre philosophie

Être le leader en matière d'écoute, d'innovation, de création et permettre aux gens à mobilité réduite de retrouver une certaine autonomie afin de poursuivre leur vie le plus facilement possible. Notre équipe composée de créateurs, infirmières et couturières est réunie dans un seul but de synergie. Vous êtes au centre de notre préoccupation. Développer ou adapter vos vêtements et/ou articles journaliers vous procurera une meilleure autonomie.

Notre vécu

Derrière Produco.ca http://www.produco.ca/index.html, il y a des humains avec leur vécu. Laissez-nous vous en parler. Notre neveu : Suite à un grave accident, sa vie a basculé ainsi que celle de ses proches. Du jour au lendemain, il est devenu dépendant des autres pour se laver, s'habiller, manger et se déplacer. Tout ce qui était simple auparavant devenait ardu. Comme les adaptations s'avèrent rares sur le marché, nous avons déployé temps et énergie pour l'aider à retrouver une certaine autonomie et soutenir ainsi ses proches. Le défi était de taille. Nous l'avons relevé et avons décidé d'étendre notre expérience à plus grande échelle. Produco.ca est né!

Notre passion

Contactez-nous, parlez-nous de ce que vous vivez. Produco.ca est bien plus qu'une entreprise. C'est par-dessus tout, des humains sensibles au bien-être et à l'autonomie. À travers vos épreuves, nous désirons partager nos cheminements pour que demain soit meilleur. L'équipe de Produco.ca adapte ou crée des produits inexistants qui atténueront les difficultés quotidiennes. Bienvenue dans notre univers...

Note : Cet article provient d'une source extérieure et ne constitue pas un endossement ni une recommandation du/des produit(s) et/service(s) présenté(s) et est partagé à titre informatif.

*Cet article est une collaboration de Francis Boulet

 

IDÉES DE CADEAUX DE NOËL

GUIDE JEUX ET JOUETS 2014

guide jouets 2014

Vous y trouverez plus de 400 jeux et jouets dont 100 nouveautés, marquées de l'étoile Sélection 2014. Nos familles testeuses ont manipulé tous nos jouets pour vous livrer la crème de la crème de ce qui existe au Québec. Sans oublier tous les jeux et jouets testés ces dernières années, – plus de 300 –, et qui demeurent des valeurs sûres pour gâter petits et grands.

Vous voulez choisir les meilleurs jeux pour vos jeunes? Prenez le temps de lire nos autres articles sur les jeux de société, sur les jeux éducatifs ou encore sur les jeux d'ici, vous y découvrirez une foule d'idées pour vous amuser entre amis et en famille.

Source : http://www.protegez-vous.ca/loisirs-et-famille/guide-jouets.html 

*Cet article est une collaboration de Claudia Beauregard

 Source de l'image : http://www.mamanpourlavie.com/mieux-consommer/actualites/8421-guide-jeux-et-jouets-2014.thtml

MALGRÉ UN HANDICAP, ÉMILE SUIT LA TRACE DE SON GRAND-PÈRE ZACHARY RICHARD

Zachary Richard compare sa collaboration artistique avec son petit-fils Émile à celles qu'il a développées avec Francis Cabrel et Michel Rivard. Le résultat : l'album J'aime la vie, paru en octobre 2013.

alt

Émile Cullin avait 10 ans, lorsqu'il a demandé à son grand-père s'il pouvait, comme lui, enregistrer un album. L'artiste louisianais a acquiescé à sa demande, en lui proposant d'écrire une première chanson sur ce qu'il aimait. Émile, qui est atteint d'un handicap neuromoteur, lui a tout simplement répondu : « J'aime la vie! ». L'activité familiale s'est transformée en projet d'album avec le temps. De la simple observation « J'aime la vie », Émile a soufflé des thèmes à l'auteur-compositeur. Dix chansons, dont huit cosignées par Émile, sont nées de cette complicité pour devenir l'album J'aime la vie.

Zachary Richard a posé beaucoup de questions à son petit-fils pour réussir à traduire fidèlement sa réalité. Bien qu'il avoue être un grand-papa gâteau, il veut que ses admirateurs sachent que ce nouvel album se compare à la vingtaine d'autres qui l'ont précédé et n'est pas un sous-projet. « C'est lui qui a eu les idées pour toutes les chansons. Moi, j'ai été son secrétaire et son interprète de service. Le concept et la création viennent du regard d'un enfant. » C'est en ces mots que Zachary Richard présente ce disque, qui s'est imposé dans sa vie, alors qu'il était à la veille de lancer son précédent, Le fou. « C'est un cadeau de l'univers. Ça m'a pris dans une espèce de tourbillon de simplicité, de naïveté, de bonheur, d'amour et de lumière », explique le chanteur louisianais.

altest en magasin depuis le 15 octobre.

*Cet article est une collaboration d'Annie Bélanger et Claudia Beauregard

Sources : http://www.radio-canada.ca/emissions/pm/2013-2014/chronique.asp?idChronique=316421, http://www.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2013/10/16/007-zachary-richard-album.shtml et http://info-culture.biz/2013/10/03/jaime-la-vie-de-zachary-richard-bientot-sur-espace-mu/.

alt

Seul le photographe de presse Éric Beaupré a été autorisé à poursuivre le travail dans la zone rouge. Lac-Mégantic révèle des images exclusives prises dans les premières heures de la catastrophe. Des photographies qui montrent l'ampleur de la tragédie mais qui témoignent aussi de l'un des plus grands élans de solidarité qu'a connu le Québec. Pompiers, policiers, enquêteurs, bénévoles et citoyens solidaires sont immortalisés dans l'action. Sans oublier l'inébranlable mairesse Colette Roy-Laroche, justement baptisée la Dame de Granit.

Le livre a été produit en collaboration avec la journaliste Stéphanie Mac Farlane. En produisant ce livre, un événement marquant l'histoire du Québec, Éric, tout comme Stéphanie, tenait à ce que ce livre soit fait dans le respect des familles et des victimes. Dès le début du livre, et ce, jusqu'à la fin, on ressent le respect.

À l'intérieur, on y retrouve plus d'une centaine de photos dans les heures qui ont suivi les explosions, mais aussi les jours suivants où des centaines de secouristes sont venus de partout au Québec et même des États-Unis. Vous verrez des images exclusives qui n'ont jamais encore été publiées jusqu'à maintenant.

Ce livre démontre l'importance de ce drame, l'ampleur du travail des intervenants, le courage et la solidarité. Une partie des fonds générés par les ventes du livre sera remise au fonds d'aide à Lac-Mégantic de la Croix-Rouge. Un geste que tenait Éric Beaupré, un moyen de pouvoir aider la communauté et les victimes.

Le livre est disponible dans les librairies depuis le 20 novembre.

Extraits de http://zone911.fm93.com/actualites/services-urgences/item/17638-lacm%C3%A9gantic-le-photographe-%C3%A9ric-beaupr%C3%A9-publie-un-livre-sur-la-trag%C3%A9die .

*Cet article est une collaboration de Claudia Beauregard

fce La Fondation des Canadiens pour l'enfance procure aide et soutien aux enfants dans le besoin. Instaurée en août 2000, la Fondation a remis plus de 16 millions de dollars à plus de 500 organismes œuvrant pour le bien-être des enfants défavorisés à travers le Québec.

La Fondation est déterminée plus que jamais à procurer un avenir meilleur et en santé aux enfants dans le besoin et s'engage à encourager et à favoriser un mode de vie sain et physiquement actif chez les jeunes.

Pour chaque don de 5 $ et plus à la Fondation des Canadiens pour l'enfance, vous mettrez la main sur le CD des Fêtes d'André Roy alt  QUANTITÉS LIMITÉES!

Source : http://www.rds.ca/t%C3%A9l%C3%A9/le-5-a-7

*Cet article est une collaboration de Jacques Perron

 
Top