Skip to content

Increase font size Decrease font size Default font size
Journal d'Handi-Capable

ACTUALITÉ/CULTURE

La légende derrière votre biscuit de pain d’épices

-Mathilde Tremblay, décembre 2021-

conte
L’histoire qui a donné sa popularité à la pâtisserie de pain d’épices

Avant de devenir le biscuit traditionnel de Noël, le biscuit de pain d’épices était le personnage principal d’un conte anglais écrit en 1875. C’est d’ailleurs à la suite du succès de ce récit que davantage de personnes ont commencé à cuisiner ce genre de biscuit. En l’honneur du bon vieux temps, voici la fameuse légende de bonhomme de pain d’épices (version courte) …

« Il était une fois, une vieille dame qui vivait dans une vieille maison à la campagne.

Un jour elle décida de faire une surprise à ses petits enfants qui viendraient la visiter. Je vais leur cuisiner un de mes délicieux pains d'épice qu'ils aiment tant. Elle eu l'idée de donner à son gâteau la forme d'un petit bonhomme. Elle prépara la pâte et mit le gâteau au four.

Hum ! que ça sent bon !

"Ce petit bonhomme de pain d'épice devrait être prêt maintenant."

La vieille dame ouvrit la porte du fourneau.

Et hop ! le petit bonhomme de pain d'épice s'enfuit aussitôt par la fenêtre. »

S’en suit une course poursuite entre la dame et le biscuit.

« Le Petit Bonhomme de Pain d'épice se mit à courir en criant à la vielle dame

Tu peux courir tant que tu voudras ! Jamais tu ne pourras m'attraper ! C'est moi, qui te le dis !

Petit Bonhomme de Pain d'épice ! La vieille dame toute surprise se mit à courir après lui en lui criant reviens, reviens!

Mais Pain d'épice fit la sourde oreille et continua son chemin. »

Pain d’épice poursuit sa course à travers le village. Les villageois, humains et animaux, se joignent tour à tour à la vieille femme pour tenter de rattraper le biscuit en fuite. Le cochon, puis la vache, puis le fermier et finalement le cheval ne parviennent malheureusement pas à être assez rapide pour capturer le fugitif. Comme dans tout bon conte mettant en scène des animaux, c’est le fameux renard qui, par sa ruse, parvient à stopper Pain d’épice. Le renard le convainc de monter sur son dos pour traverser une rivière et échapper à ses ravisseurs.

« Je peux t'aider si tu veux, dit un renard en l'apercevant.

Je me débrouillerai tout seul, dit Pain d'épice.

Mais le renard éclata de rire en disant.

Allons, allons, tu vois bien que tu n'as plus de temps à perdre, ils seront là bientôt et t'attraperons. Monte sur mon dos dit-il d'une voix rusée, je te ferai traverser la cette rivière.

Pain d'épice se dit que le renard avait bien raison et il sauta vite sur son dos. »

Renard en profite pour le dévorer.

« J'ai un quart de parti… la moitié… les trois quarts ont disparu… je suis entièrement mangé ! »

C’est ainsi que ce termine le conte du Bonhomme de pain d’épices...

Qu’est-ce que le conte-randonnée

Le conte du Bonhomme en pain d’épices s’inscrit dans la tradition du conte-randonnée. En ce sens, son histoire nous amène dans une balade répétitive et cumulative. Chaque nouveau personnage répète la même phrase demandant à Pain d’épice d’arrêter de courir. Pain d’épice refuse et le personnage se voit obligé de le poursuivre. S’en suit une cumulation de poursuivants et la ribambelle grandie jusqu’à l’intervention du renard qui constitue la finale abrupte typique du conte-randonnée. Ce type d’histoire sert un but précis dans l’éducation de l’enfant à qui il est raconté. Généralement, le conte-randonnée est utilisé pour enseigner l’ordre du monde. Dans notre cas, l’enfant pourra apprendre que la vieille dame court moins vite que le cochon, qui court moins vite que la vache, qui court moins vite que le fermier, qui court moins vite que le cheval.

Bref, il y a toute une tradition derrière chaque jarre de biscuits de pain d’épices.

Pour l’histoire complète du Bonhomme de pain d’épices : http://www.coindespetits.com/histoires/painepice/painepice.html

 

ACTUALITÉ/CULTURE

Les femmes sont à l’honneur au Musée des beaux-arts de Sherbrooke

-Mathilde Tremblay, décembre 2021-

Pour le mois de décembre, le Musée des beaux-arts sort certaines œuvres d’art créées par des femmes de leurs caves poussiéreuses où elles sont bien souvent gardées. Il offre deux expositions composées uniquement d’artistes au féminin.

Première exposition : Les femmes et l’art au Québec

Jusqu’au 9 janvier 2022, l’exposition Ce que racontent les collections : Les femmes et l’art au Québec sera accessible au public. Celle-ci cherche à mettre en valeur la panoplie d’œuvres d’artistes québécoises. La première est l’un des emblèmes de la peinture estrienne, la seconde est maître de l’expressionisme, la troisième sculpte le bronze. Monique Voyer, Gisèle Leclerc, Zoya Niedermann ainsi que 23 autres artistes de divers domaines sont à l’honneur.

Seconde exposition : Temporalités depuis l’ailleurs

Elle aussi disponible jusqu’au 9 janvier prochain, l’exposition Temporalité depuis l’ailleurs se concentre quant à elle sur une seule artiste. Elle met en lumière le travail en art visuel de Jin-Me Yoon. Cette canadienne d’origine coréenne utilise la photographie, la vidéographie et l’œuvre installative pour réfléchir aux questions de l’identité et du sentiment d’appartenance qui sont liées à ses origines plurielles.

 

Jeux de mots spécial Noël (pas les meilleurs)

  • J'ai acheté un réfrigérateur à mon fils pour Noël - j'ai hâte de voir son visage s'illuminer lorsqu'il l'ouvrira.
  • La famille Noël célèbre la naissance de triplets. Leur père, Berre, a décidé de les appeler Betty, Baba et Noël.
  • Comment appelle-t-on un chat tombé dans un pot de peinture verte le jour de Noël? Un chat-peint de Noël.

 

ACTUALITÉ/SCIENCE

Le 18ème vole improbable de l’hélicoptère spatial Ingenuity a été un succès

-Mathilde Tremblay, décembre 2021-

mars
La semaine dernière, ou plus précisément le 15 décembre dernier, a eu lieu pour la 18ème fois le vol historique d’Ingenuity aussi connu sous le nom de Mars Helicopter.

Une première dans le domaine spatial

Ingenuity est en fait le premier engin volant motorisé qui fonctionne à peu près comme nos hélicoptères terrestres, mais sur la surface de Mars. Lorsqu’il a été construit, très peu ont cru en ses capacités à réellement se déplacer en territoire martien.

Sur Terre, les hélicoptères fonctionnent grâce à leurs hélices qui, en tournant, crées une résistance avec notre atmosphère. C’est cette résistance qui permet à l’hélicoptère de se maintenir dans les airs.

Toutefois, sur Mars, les choses sont bien différentes. L’atmosphère de cette planète est quasiment nulle comparativement à celle de la Terre. C’est pourquoi l’idée de construire un hélicoptère martien semblait improbable pour plusieurs scientifiques.

Néanmoins, Ingenuity a bel et bien été construit et il a défié toutes les prédictions.

Sans vouloir vous contredire

Le 5 décembre dernier, l’engin volant en était à son 17ème envolée sur Mars avec plus de 30 minutes de vol au compteur.

La semaine dernière, il a courageusement entamé son 18ème vol et ajouté 124.3 secondes de vol à son étonnante épopée martienne.

La NASA se dit surprise et heureuse des résultats de Ingenuity. Sur Twitter, elle a posté avec enthousiasme «The #MarsHelicopter keeps going, going, going! Ingenuity successfully completed its 18th flight, adding 124.3 seconds to its overall time aloft on the Red Planet».

 

ACTUALITÉ/COMMUNAUTAIRE

Quatre entreprises de l’Estrie récompensées pour leur approche inclusive

-Mathilde Tremblay, décembre 2021-

diversité
La Banque Nationale, Cordé électrique, Clinique périnatale HMB et UsiHome ont débuté le mois de décembre en force en remportant les prix de la diversité culturelle attribués par l’organisme Actions interculturelles.

Les prix en question se voulaient une tape dans le dos pour les entreprises qui placent l’égalité des chances pour tous au cœur de leurs politiques d’emploi.

Banque National : dépasser les objectifs

La Banque Nationale a été la première entreprise couronnée. C’est ça détermination à dépasser constamment les objectifs recommandés par la politique de l’inclusion et de la diversité qui lui a valu le prix. « Notre objectif? Augmenter d’ici la fin 2023 la diversité et l’inclusion dans notre milieu de travail en employant plus d’un quart de personnes issues de la diversité », annonce l’entreprise. Elle entend y arriver à l’aide, entre autres, de l’implantation d’un projet pilot de CV anonymes.

Cordé électrique : puiser des forces dans la diversité

Venait ensuite la nomination de Cordé électrique qui puise les forces de son entreprise dans la diversité de ses membres. Elle offre notamment des activités sociales adaptées à tous ses employés et renforce de même coup les sentiments de fierté et d’appartenance au sein de Cordé électrique. Bref, tout le monde y gagne.

Clinique périnatale HMB : se sentir chez soi partout dans le monde

Les deux propriétaires de la Clinique périnatale HMB sont venus s’installer au Québec il y a peu. Audrey Ndjave est d’origine Italo-Algérienne et son conjoint, Jean-Philippe, est Gabonais. Depuis leur arrivée à Sherbrooke, ils ont démarré leur entreprise et offre des services tant à l’international qu’à Sherbrooke avec comme objectif de faire de leur clinique un lieu chaleureux, accessible et accueillant pour que tous s’y sentent chez soi.

UsiHome : briser les barrières linguistiques

Finalement, l’entreprise UsiHome a su se démarquer grâce à son approche multilinguistique. Elle offre non seulement des cours de Français à ses employés venus de l’étranger, mais aussi des cours d’Espagnole à ses employés québécois. Son ouverture à la diversité culturelle et linguistique lui a valu le dernier prix remis durant la soirée organisée par Actions interculturelle.

 

ACTUALITÉ/COMMUNAUTAIRE

Prendre des nouvelles du féminisme en Estrie

-Mathilde Tremblay, novembre 2021-

feministe
Le 17 novembre dernier se tenait le rassemblement des membres de ConcertAction Femmes Estrie qui est une table de défense collective des droits des femmes.

Implication de Handi-Capable

En tant que membre de ConcertAction, le Comité Femmes de Handi-Capable a assisté au rassemblement. Sylvie Godbout du Comité Femmes y a fait valoir l’importance de l’accessibilité à tous aux événements organisés pour la cause féministe. Elle a également eu le plaisir d’annoncer les récentes avancées de la construction des Logements Handi-Cité qui assureront un logement adapté à plusieurs femmes ayant une limitation physique.

Babillard

Les autres organismes présents avaient eux aussi des nouvelles à partager.


pin
Voici une liste de quelques-unes d’entre elles:

  • Du 25 novembre au 6 décembre 2021, la campagne des 12 jours d’action contre les violences envers les femmes aura lieux. Des ateliers concernant la violence envers les femmes seront présentés par les groupes féministes de votre région.
  • Les associations de logement et les maisons d’hébergement sont présentement en manque de personnel.
  • Le 8 mars prochain aura lieu la Marche mondiale des femmes prise 2. Celle-ci fera suite à la dernière édition de la Marche mondiale des femmes qui a eu lieu à Magog.
  • Les résultats des élections municipales font plaisir. La diversité des candidats élus est un pas de plus vers l’égalité et la représentation de tous. L’élection de Laurence Parent au titre de conseillère du district Lorimier à Montréal « a fait tomber des barrières pour les femmes ayant un handicap », mentionne Mme Godbout à ce sujet.
  • L’autobiographie Déployons nos Elles écrite par l’ancienne mairesse de Magog, Vicky-May Hamm, est sortie. Son œuvre relatant les défis et les enjeux de la condition féminine est en partenariat avec le Centre des femmes de Memphrémagog. 10$ sont remis à l’organisme pour chaque livre acheté.
 

ACTUALITÉ/COMMUNAUTAIRE

Noël accessible: des questions posées à une technicienne en éducation spécialisée

-Mathilde Tremblay, novembre 2021-

sapin
Le mois de novembre semble peut-être trop tôt pour commencer à parler du temps des Fêtes, mais pour ceux qui s’y sentent prêts, nous avons collaboré avec la technicienne en éducation spécialisée Maryse Caron pour trouver des idées d’activités de Noël adaptées pour ceux qui souhaitent transmettre la magie de Noël au-delà des limitations physiques.

Petits prêts aux festivités

Même si le fameux Village du Père-Noël est fermé en cet hiver panémique, les activités du temps des Fêtes reprennent. Celles-ci, explique Mme Caron, contribuent au développement personnel, à l’émerveillement et à la santé de l’enfant ayant un handicap.

Petits sportifs

En matière de sports hivernaux, l'éducatrice spécialisée recommande la Fondation des sports adaptés. À l’heure actuelle, l’organisme débute ses inscriptions pour le ski alpin, le ski nordique et le patin.

Elle mentionne également l’association Maplace qui organise des activités spéciales de Noël pour les personnes ayant la paralysie cérébrale. Celle-ci offre d’ailleurs, en partenariat avec Kéroul, une séance d’information sur les lieux accessibles pour les sorties familiales qui permettent de profiter des joies de l’hiver. L'événement aura lieu en ligne le 2 décembre prochain à 19h.

Petits dorlotés

Évidemment, cuisine, décorations, chants de Noël, partage et amour sont également hautement recommandés.

 

ACTUALITÉ/COMMUNAUTAIRE

Comment s’est passé la campagne électorale de Michel Bergeron qui se présentait pour faire valoir les demandes des citoyens ayant un handicap?

-Mathilde Tremblay, novembre 2021-

detective
À La Prairie
, le citoyen Michel Bergeron présentait sa candidature pour le poste de conseillé dans le district du Christ-Roi pour les dernières élections municipales. Ayant lui-même une limitation physique, il a annoncé clairement ses intentions politiques de travailler pour une société plus accessible.

« J’aimerais faire avancer la cause des personnes à mobilité réduite. J’ai l’intention d’aller à la rencontre des gens de mon district afin de donner une voix à celles et ceux qui ont rarement l’opportunité de s’exprimer et de se faire entendre », mentionne M. Bergeron au journal le Reflet.

Le lendemain du jour de vote

Le 8 novembre dernier, le soleil se levait sur La Prairie et révélait les résultats de la campagne. Le parti Place aux Citoyens, duquel notre protagoniste M. Bergeron est membre, remportait la course à la mairie. Le nouveau maire Frédéric Galantai a été élu avec 48,5% des votes.

Dans son district, Michel Bergeron s’est classé troisième à 10% près du candidat élu.

 

ACTUALITÉ/JARDINAGE

Le ménage du jardin avant l’hiver

-Mathilde Tremblay, novembre 2021-

flore
L’automne sonne la fin du potager. Pour certains cela signifie repérer, arracher et jeter les plants restant du jardin. Une belle parcelle de terre nette annonce le repos officiel du jardiner jusqu’à la saison des semis. Toutefois, ce traditionnel ménage du jardin peut, à quelques égards, nuire au sol pour des raisons qui, une fois connues, troubleraient le sommeil de bien des jardiniers.

Cauchemars d’un jardinier

Bien que jolie et propre, une terre nettoyée de sa végétation avant l’hiver est plus vulnérable au gel et à l’érosion. La qualité du sol s’en trouve dégradée et l’absence de plants morts pour redonner des minéraux à la terre par processus de compostage laisse au cultivateur une terre appauvrie pour l’année suivante.

Les alternatives à cette pratique

La permaculture et autres pratiques agricoles visant l’enrichissement du sol par la diversité proposent d’autres méthodes pour préparer le potager à l’hiver. Plutôt que d’arracher complètement les plants de légumes, il est proposé de simplement couper leur sommet et de conserver leurs racines dans le sol pour lutter contre l’érosion. Les fleurs et les légumes pouvant monter en graine sont laissés pour nourrir et abriter les insectes par temps froid. Tous les végétaux morts sont laissés à même le sol pour le protéger du froid et le nourrir grâce à leur décomposition.

Le tout, assurerait un sol riche et une terre d’accueil pour les animaux et les insectes qui prévoient rester au Québec cet hiver.

 

ACTUALITÉ/HANDI-CITÉ

L’extérieur des Logements Handi-Cité est pratiquement complété

-Mathilde Tremblay, novembre 2021-

La construction des bâtiments de Handi-Cité va bon train alors que l’hiver approche.

logementshandicité
(Photo: Sylvie Leblanc, Logements Handi-Cité)

Les responsables du projet souhaitaient avoir terminé les toits et les murs extérieurs des logements avant le début des temps froid et c’est chose faite.

Sylvie Leblanc, présidente des Logements Handi-Cité, a d’ailleurs pris de nombreuses photos de l’évolution du chantier qui sont disponible sur la page d’accueil de l’organisme Handi-Capable. Elle se dit bien heureuse de ces récentes avancées.

Une fois les fenêtres entièrement posées, l’éminente construction de l’intérieur des logements annoncera le début d’une nouvelle étape importante pour la finalisation du projet.

 

ACTUALITÉ/COMMUNAUTAIRE

Clôture de la 5ème action internationale de la Marche mondiale des femmes à Magog

-Mathilde Tremblay, octobre 2021-

17 octobre 2021, plage des Cantons Magog, des dizaines de citoyens se mobilisaient pour les droits des femmes et la justice climatique.

Pour l’occasion, le Comité de la marche mondiale des femmes de l’Estrie avait organisé une marche sous la thématique « Résistons pour vivre, marchons pour transformer! ». La présence des coureurs du Marathon de Magog le même jour dans les rues de la ville a écourté la marche qui s’est plutôt réalisée en cercle dans le parc de la plage. L’événement a permis à plusieurs femmes de prendre la parole pour partager leurs indignations et leurs souhaits.

« Ici en tant que femme »

SylvieGodbout
(Deux membres de Handi-Capable à la marche, Sylvie Godbout et Johanne Bilodeau)

La représentante de Handi-Capable chez ConcertAction Femmes Estrie, Sylvie Godbout était présente pour la marche. Elle tenait à être là pour soutenir les causes portées par l’événement. « Je suis ici en tant que femme », a-t-elle répondu lorsqu’interrogée sur les motifs de sa présence.

L’importance des femmes autochtones et immigrantes

« Résistons pour vivre, marchons pour transformer » a permis la prise de parole à des femmes autochtones et immigrantes pour dénoncer les inégalités qu’elles subissent. Refus d’emploi, salaire très faible, difficulté de trouver un locateur prêt à leur faire confiance, etc., les témoignages de ces femmes attestaient du racisme et sexisme encore présent de nos jours.

prisedeparole
(Prise de parole)

Positivisme et avenir

La marche se voulait un mouvement de transformation pour un meilleur avenir. Malgré les enjeux sérieux de la marche, une activité de danse gumboots, des chansons autochtones rythmées par les tambours et les rires des femmes qui se rencontrent ont illuminé la journée du 17 octobre dernier.

musiquefoule

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL
Top